Carte 1

  • Considérant

le paysage de la Jungle de Calais à partir de son organisation interne.

La Jungle apparaît ici comme un paysage vivant, évolutif, en constante évolution sous l’effet des actions conjuguées, souvent antagonistes mais pourtant convergentes, des migrants, des associations et des forces de police. L’implantation des cabanes, des lieux de vie, des camps, peut changer à vive allure. Mais ces transformations s’opèrent selon une structure paysagère que cette carte s’efforce de décrire :

– la rue principale,

– les plateformes des camps,

– les masses buissonnantes et arborées qui organisent la séparation des communautés,

– les talus, terrassés à partir du cordon dunaire,

– la levée de sable qui enserre l’ensemble,

– les talus autoroutiers.

CARTE_plan_crop

 

Explorer aussi l’introduction à l’atlas du paysage de la Jungle de Calais, la carte de l’atlas n°2, et la carte de l’atlas n°3.

Carte 1