Ecole

  • Considérant

la citation « qui ouvre une école ferme une prison » et qu’apprendre une langue est le premier pas pour démarrer une nouvelle vie dans un pays étranger.

CROP_ECOLE_PLAN

Avec le soutien d’une quarantaine de bénévoles, enseignants et personnes issues de la société civile, Zimako a bâti et ouvert une école dans la partie Sud de la jungle, l’École laïque du chemin des Dunes, inaugurée le 6 février. École laïque donc, comme son nom l’indique mais surtout lieu de vie, de rencontres et d’échanges ouvert à tous.

Environ 25 enseignants issus de la région du Nord-Pas-de-Calais y assurent quotidiennement des cours de français et anglais pour les adultes. Une demi-douzaine de professeurs des écoles garantissent le droit à l’éducation aux enfants vivant dans la jungle. Ils étaient environ 130 à s’y rendre quotidiennement à la fin du mois de février, avant la destruction de la zone Sud. Epargnée, comme l’église éthiopienne située à quelques pas, l’École laïque s’est vidée de ses enfants repliés dans la zone Nord. Ils sont peu à peu revenus grâce à l’encadrement des bénévoles.

CROP_ECOLE_COUPE

Le bâtiment de l’école abrite également l’association Gynécologues sans frontières épaulée par des infirmières bénévoles pour les premiers soins, et dispose de chambres pour héberger les bénévoles étrangers.

Témoignage de Dustin, 22 ans, venu d’Afghanistan : « Je suis allé dans un CAP à Clermont-Ferrand, mais je suis revenu ici car j’ai un projet de vie à porter à terme. Je veux aller au Canada et devenir ingénieur, j’ai besoin d’apprendre l’anglais. Je viens à l’école presque tous les jours car pour moi l’éducation est importante. Dans mon pays j’allais à la fac tous les matins, ça me manque. »

CROP_ECOLE_ELEV

Ecole