Hammam

  • Considérant

l’attente excessive aux portes du Centre Jules Ferry pour obtenir le droit de prendre une douche chaude de 6 minutes, un Afghan a ouvert un « Hammam ». Ici, on peut se laver avec des seaux remplis d’eau chaude pour la modique somme de 3 euros. Ici, on peut aussi s’y faire coiffer et y acheter divers produits.

HAMMAM_plan_crop

Installé dans la rue principale de la Jungle, un grand établissement recouvert de plastique vert annonce « Hot Shower / Hammam ». Néanmoins, la structure n’accueille pas seulement un service de « douche », mais aussi un salon de coiffure et une épicerie. La trajectoire migratoire du propriétaire de l’établissement est plus longue que celle de la majorité des migrants présents dans la Jungle. Parti d’Afghanistan il y a 17 ans, il a longtemps vécu en Italie et en Angleterre. Il compte retourner au Royaume-Uni mais attend de trouver le moment opportun pour tenter sa chance.

HAMMAM_coupe_crop

En attendant, il a créé cet établissement « Hammam – Salon de Coiffure – Epicerie » fin décembre 2015. Son parcours lui vaut d’avoir acquis diverses compétences : il parle six langues et a déjà œuvré comme chef de cuisine ou comme ouvrier du bâtiment. En arrivant dans la Jungle, il a d’abord travaillé dans un restaurant afghan avant de construire son établissement avec l’aide d’amis. Cela représente un investissement de 3 600 euros pour les matériaux de construction et le générateur d’électricité. L’idée du hammam est née parce que les douches offertes par l’association Al Salam ne sont pas suffisantes pour tous les habitants de la Jungle. De surcroît, elles ne sont ouvertes qu’entre 9h30 et 12h30 et les files d’attente pour prendre le ticket pour une douche chaude de 6 minutes sont beaucoup trop importantes.

HAMMAM_elev_crop

Hammam