Topographie

  • Considérant

la topographie particulière de la Jungle de Calais.

La topographie particulière de la Jungle explique dans une grande mesure la qualité des implantations qui peuvent y être observées. Cette topographie est héritée du cordon dunaire sur lequel la partie Sud est installée, la partie Nord correspondant historiquement à la pointe occidentale d’une bande de plaine maritime recouverte artificiellement par les sables après que fut créée la zone industrielle des dunes, et qu’il fallut trouver un terrain pour déposer les sables arrachés pour la constitution de plateformes. Le va-et-vient de la dune en cet endroit ne date pas d’hier : il est profondément ancré dans l’histoire de ce paysage, comme le montrent les cartes historiques en haut de la planche. En remodelant le terrain pour y installer leurs baraques, les habitants de la Jungle et les associations n’ont fait en ce sens qu’exploiter une potentialité intime de ce terrain sableux, creusant ici, nivelant là, formant ici des digues, là de nouvelles émergences dunaires. Ils ont fait se succéder, sur un axe Nord-Sud, une série de replats et de pentes douces, de pentes plus fortes et de crêtes, dont le profil longitudinal (en bas à droite) constitue curieusement le modèle réduit de celui de tout le littoral (en bas à gauche).

TOPOGRAPHIE_crop

L’implantation des cabanes a tiré parti de cette ressource topographique d’au moins trois manières. D’une part, certaines implantations ont pu se décoller du sol grâce au bon tassement du sable permettant d’ajuster horizontalement deux longrines de soubassement : l’eau et l’air peuvent alors circuler sous l’abri, le maintenant au sec. Ailleurs, sur des parties plus hautes et donc plus sèches, on a constitué autour des cloisons de petits talus permettant de caler l’habitat, de protéger ses assises et d’améliorer la prise au vent. Souvent, on a amplifié cet effet en adossant l’abri à un morceau de dune, si possible fixé par les oyats ou les argousiers.

C’est donc la structure topographique du terrain qui, globalement, organise les implantations, et la caractère naturellement drainant du sol est un puissant facteur d’habitabilité.

Topographie